Partenaires

CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Équipes > Équipe Chimie des Porphyrines - Orsay > Présentation de l’équipe

Présentation de l’équipe

Chimie des porphyrines

par Philippe Maillard - 20 février 2009

Chimie des porphyrines, application à la photothérapie dynamique.

UMR 176 CNRS-Institut Curie "Conception, synthèse et vectorisation de biomolécules", Bâtiments 110-112, centre universitaire, 91405 Orsay. Ph. Maillard (DR2 CNRS), E-mail : philippe.maillard@curie.u-psud.fr Tél : 33 (0)1 69 86 31 71, Fax : 33 (0)1 69 07 53 27 S. Ballut (thèse), S. Achelle (post-doctorant), G. Garcia (post-doctorant).

Cette thématique est en prise directe avec les objectifs de l’institut Curie concernant l’amélioration des traitements de cancers pédiatriques en particulier le rétinoblastome. L’accent est mis sur le ciblage cellulaire soit par les porphyrines glycosylées reconnaissant des lectines membranaires, soit par la vectorisation via une toxine (Retrograde Delivery of Photosensitizer (TPPp-O-β-GluOH)3 Selectively Potentiates its Photodynamic Activity. M. Amessou et al Bioconjugate Chem. 19, 532-538, 2008). Les porphyrines glycosylées sont d’excellents candidats présentant des performances supérieures aux photosensibilisateurs actuellement en clinique (foscan®). Des résultats obtenus au centre d’Orsay montrent qu’il est possible d’évaluer l’effet d’un photosensibilisateur glycoconjugué, en temps réel, sur des souris xénogreffées avec des cellules de rétinoblastome, par imagerie de résonance magnétique du sodium.

Trois approches sont développées visant l’optimisation des propriétés photophysiques et pharmacologiques de différentes familles de porphyrines :

- Nanoparticules, ANR PNANO "Glyconanovecteurs"

L’optimisation de nanoparticules mésoporeuses de silice, par une meilleure incorporation de PS (choix de porphyrines hydrosoluble), par une dérivatisation de la surface de la nanoparticule par du polyéthylène glycol et des motifs de reconnaissance est en cours. L’efficacité photocytoxique dépendant d’un récepteur membranaire à sucre, d’un de ces systèmes, a été démontrée in vitro. Des expériences de photoefficacité antitumorale in vivo sont en cours. (Mannose-targeted Mesoporous Silica Nanoparticles for Photodynamic Therapy. D. Brevet, et al Chem. Commun. sous presse, DOI : 10.1039/B900427K).

La synthèse et l’utilisation de ces nanoparticules chargées avec des porphyrines paramagnétiques (complexes de manganèse) comme agent de contraste pour l’IRM sont en cours de réalisation.

- Photosensibilisateurs glycodendrimères

Une stratégie d’optimisation des propriétés biologiques d’une molécule glycoconjuguée est d’utiliser l’efficacité de reconnaissance d’un groupe glycodendrimérique vis-à-vis de lectines membranaires. Une étude de la diversité chimique en série porphyrines glycodendrimères est systématiquement effectuée, la phototoxicitée étant évaluée in vitro pour tout nouveau PS. Le meilleur candidat sera testé in vivo sur le modèle animal du rétinoblastome, l’évolution tumorale étant suivie par IRM du sodium et anatomopathologie.

Fig 1 Exemple de structure de porphyrines glycodendrimères

Ces PS glycodendrimères sont évalués qualitativement et quantitativement en tant qu’unité reconnue par des récepteurs membranaires spécifiques incorporés à des modèles de membrane biologique (monocouche ou liposome incorporant des lectines). (New strategy for targeting of photosensitizers. Synthesis of glycodendrimeric phenylporphyrins, incorporation into a liposome membrane and interaction with a specific lectin. S. Ballut, et al Chem. Commun. 224-226, 2009).

- Absorption à deux photons, nouveaux PS Une des limitations majeures de la PDT est la faible pénétration de la lumière dans les tissus vivants. L’absorption à deux photons permet une meilleure pénétration du faisceau lumineux et pourrait être une solution pour augmenter l’efficacité in vivo du photosensibilisateur. Ce domaine est en plein prospection et rares sont les photosensibilisateurs biphotiniques actuellement publiés. En collaboration interne, de nouveaux PS biphotoniques vectorisés multiporphyriniques sont en cours de développent.

Bioconjugate Chem. 19, 532-538, 2008 - 348.8 ko

Chem. Commun. 224-226, 2009 - 568.7 ko

Dans la même rubrique :



Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Operation not permitted in /users/photomed/photomed/web/docs/ecrire/inc/genie.php on line 81